Lettre de Ferdinand Hodler à Valentine Godé-Darel, Genève, novembre 1913.
Genève, Institut Ferdinand Hodler, Archives Jura Brüschweiler, inv. FH-1010-0009.

Édition de la correspondance complète de F. Hodler

L'intérêt nouveau et croissant que l'histoire de l'art porte depuis quelques années à l'oeuvre de Ferdinand Hodler, et à son rôle dans le concert européen de l'époque, a motivé la création d'outils de recherche importants, dont le catalogue raisonné de son oeuvre, publié par l'Institut suisse pour l'étude de l'art (SIK-ISEA).

Depuis janvier 2016, les Archives Jura Brüschweiler – désormais Institut Ferdinand Hodler – chapeautent le projet d'édition de la correspondance complète de Ferdinand Hodler, qui s'appuie sur plus de vingt ans de recherches menées par Jura Brüschweiler. La publication des lettres – majoritairement inédites – est aussi l'occasion de réunir des missives encore inconnues qui auraient échappé aux recherches antérieures et de proposer un panorama aussi exhaustif que possible du réseau de correspondance de l'artiste. Les travaux menés jusqu'à présent ont permis de retrouver plus de 700 lettres et cartes postales encore inconnues jusqu'ici. Ainsi, d'un corpus initial de quelque 1700 lettres, réunies et transcrites par Jura Brüschweiler, notre édition passe à plus de 2400 lettres minutieusement datées, annotées et remises dans leur contexte.

Ce projet éditorial vise à proposer au lecteur un accès privilégié à une documentation de première main et s'inscrit dans la volonté de renouveler les méthodes d'approche de Hodler par une étude approfondie des sources. Il portera ainsi à la connaissance du public la correspondance du maître, illustrant les différents combats et les relations du peintre tout au long de sa carrière, mais permettra également de combler d'importantes lacunes et de donner à voir l'homme, son oeuvre, son originalité et son importance dans le contexte international de l'époque.

Publication prévue en 5 volumes en mars 2023 aux Éditions Notari à Genève, dans la collection « Hodleriana ».

Réalisé grâce au généreux soutien de :

Ernst Göhner Stiftung

Max Kohler Stiftung

Elisabeth Jenny-Stiftung

Fondation philanthropique famille Sandoz

Sulger-Stiftung

Erica Stiftung

Scheidegger-Thommen-Stiftung

Canton de Berne

Ville de Berne

Fondation Coromandel

Goethe Stiftung für Kunst und Wissenschaft

Ursula Wirz Stiftung

Ruth & Arthur Scherbarth Stiftung

Fondation Jan Michalski

Boner Stiftung für Kunst und Kultur

Fondation UBS pour la culture

Notenstein La Roche Privatbank AG

Ville de Delémont