Connu pour son travail d’affichiste et ses décors intégrés à l’architecture, Erich Hermès (1881-1971) figure parmi les peintres genevois les plus importants de la première moitié du XXe siècle. Proche de Ferdinand Hodler, dont l’œuvre marque profondément ses jeunes années, il bascule vers la Nouvelle Objectivité et adopte un style qui lui sera propre et qu’il fera évoluer sa vie durant.

Si Hermès affectionne l’art monumental, il n’en délaisse pas pour autant la peinture de chevalet dans laquelle il s’exprime avec la même sensibilité, qu’il peigne une scène de bataille ou le portrait de ses deux enfants. Outre la Suisse (on le retrouve tant à Genève qu’en Valais ou encore dans le canton d’Uri), il séjourne fréquemment à Paris et en Espagne, destinations qui vont largement marquer son œuvre.

Texte de

Philippe Clerc


Préface de

Niklaus Manuel Güdel

 

Avant-propos de

Lorraine Aubert

Erich Hermès. Messager des arts

CHF38.00Prix
  • Les commandes confirmées ne peuvent plus être annulées. Nous acceptons les retours effectués dans les 10 jours, à condition que la marchandise soit intacte. Les frais de renvoi ne seront pas remboursés. Le remboursement se limite au maximum au montant total de la commande.